Archives pour la catégorie Actions

Oeufs fipronil

Fipronil : l’UCM satisfaite par la rapidité des solutions proposées

C’est ce matin qu’avait lieu au 16 rue de la Loi la deuxième réunion de la Taskforce consacrée à la crise du Fipronil, réunion à laquelle les organisations professionnelles, le corps politique, l’UCM et l’association professionnelle du libre-service alimentaire (Aplsia) ont assisté.

Une semaine après la première rencontre, l’UCM est rassurée quant à la manière dont le dossier est pris en charge et envisagé. Le président de l’UCM, Pierre-Frédéric Nyst, est particulièrement satisfait de voir la rapidité du processus qui se met en place, pour trouver des solutions rapides et concrètes d’indemnisations dans les meilleurs délais. Lire la suite

world-cup-366793_1280

Un accord prometteur pour la Wallonie

Les indépendants et les chefs de PME wallons peuvent se réjouir de l’accord de gouvernement intervenu aujourd’hui entre le MR et le CDH. Il reprend la plupart des demandes de l’UCM : formation aux métiers en pénurie, création d’un point de contact unique pour les entrepreneurs, mobilisation de l’épargne privée pour les PME et de moyens pour l’efficacité énergétique et l’économie circulaire.

Lire la suite

Berthe_Fauconnier

Berthe Fauconnier : des projets et de l’énergie à revendre !

Arlon 4 mai 2017

Hier soir, Berthe Fauconnier faisait quasi salle comble (620 places) à la Maison de la Culture d’Arlon dans un one-woman show dont les bénéfices seront intégralement reversés au profit d’œuvres caritatives. UCM Mouvement Luxembourg l’a rencontrée. L’occasion de faire le point sur ses nombreux projets.

Berthe Fauconnier a un long parcours professionnel derrière elle et a abordé des secteurs aussi divers que la couture, la pharmacie, l’architecture d’intérieur… Dès 1998, elle tente sa chance et se lance comme indépendante avec l’UCM et ouvre son magasin de vêtements, Berthe&Co.  « Je veux faire quelque chose de différent, d’intemporel et de qualité. Je propose exclusivement des articles féminins et de toutes les tailles. J’ai essayé de vendre des vêtements pour hommes mais ils ont une relation particulière avec le shopping. Donc j’ai remplacé l’homme par les godasses (rire) ».

Ce qui frappe à première vue, dans le  magasin de prêt-à-porter Berthe&Co, c’est sa gérante Berthe Fauconnier. Dynamique, pleine d’enthousiasme et d’énergie, c’est également quelqu’un qui a traversé beaucoup d’épreuves et qui veut conscientiser sur les problèmes de notre société : « Quand je vois tous les dysfonctionnements, il fallait que je fasse quelque chose. J’ai fait beaucoup de théâtre et j’ai toujours dit que je remonterais sur scène. C’est chose faite ! »

Depuis 2013, Berthe a étoffé son offre avec Lady’s Lov’it dédié aux plaisirs féminins. « C’est principalement de la lingerie avec des décorations de corps, quelques articles coquins ».

Berthe qui est également bénévole à l’abri de nuit d’Arlon est confrontée à des histoires touchantes. Et comme elle n’est jamais en panne d’idées, elle vient de lancer le concept original de la « frite suspendue ».  « L’idée est de laisser quelques euros à votre frituriste habituel afin qu’un démuni puisse bénéficier d’une frite gratuite ». Un projet qui séduit puisque plusieurs friteries du chef-lieu ont déjà accepté de participer…et qui risque même de faire des émules outre-Atlantique vu qu’un journaliste au Québec a pris contact. « Sans être missionnaire, ce que je veux, c’est faire prendre conscience que des gens ont faim, même ici en Belgique ! Et j’ai plein d’autres idées! »

Aucun doute, le monde tourne un peu plus juste grâce à elle.

Berthe Fauconnier se produira à nouveau dans son « Bert’en scène » le 29 mai au Come à la maison à Luxembourg. Infos et réservations chez Berthe&Co au 063 23 70 73

2017-02-14 09.59.56

Lancement de la 5ème édition de l’appel à projets « Qualité-Service-Commerce »

Le commerce en Province de Luxembourg constitue un secteur important tant pour l’emploi salarié qu’indépendant et joue un rôle majeur en termes de service à la population et d’animation locale. Il constitue un métier à haute valeur ajoutée. Pour les commerçants de détail indépendants, il est essentiel d’innover.

Pour se démarquer des commerces de périphérie, des grandes enseignes et des sites de vente en ligne, rester attractif et fidéliser les consommateurs, les points de vente doivent proposer du conseil personnalisé et entrer dans l’ère digitale. En conclusion, pour les consommateurs, désormais prêts à réaliser leurs achats depuis leur smartphone ou leur portable, le commerce de demain doit apporter une expérience sans limite, physique et temporelle.

Lire la suite

jdc2016_top

Samedi 24/09, la Journée du client

Animations, cadeaux, concours : dans 52 villes de Wallonie et dix communes bruxelloises, le commerce de proximité sera en fête le samedi 24 septembre. À cette occasion, l’UCM publie les résultats d’une enquête réalisée auprès des clients du commerce indépendant. Elle confirme l’importance d’être présent sur le web.

Depuis huit ans en Wallonie et neuf à Bruxelles, la Journée du client est un samedi de fête pour renforcer les liens entre les commerçants de proximité et leurs clients. Dans les villes et quartiers participants, des animations sont programmées. Dans les magasins, on distribue des cadeaux (des pralines, une rose, des biscuits…). Un concours permet aux clients de gagner une croisière, des séjours gourmands, des chèques carburant, etc. Il leur suffit de récolter des codes de participation et de s’inscrire sur www.journeeduclient.be

Lire la suite

Image courtesy of amalkhosh at FreeDigitalPhotos.net

Développements commerciaux : UCM Lux demande un moratoire et des Assises !

Avec une explosion des m² commerciaux en 10 ans, sans commune mesure avec l’évolution du pouvoir d’achat et de la démographie, l’UCM Lux demande un moratoire pour suspendre tout développement commercial futur. Et la suppression de nombreuses taxes communales !

En province de Luxembourg, le commerce représente près de 3.000 points de vente, une surface totale de près de 600.000 m² et 13.000 emplois ! On compte 210 m² par 100 habitants, alors que la moyenne belge se situe à 150 m²

Lire la suite

Financement alternatif Borsus Sowalfin

Prêt coup de pouce voté : une bonne nouvelle pour les PME

Le 21 mars à Marche, lors d’une séance sur le financement alternatif organisée par UCM Lux, le Groupe Sowalfin vous expliquait le « prêt coup de pouce » en présence du Ministre Borsus.

Le Parlement wallon a approuvé cet incitant fiscal pour les particuliers qui investissent dans les PME. C’est une très bonne nouvelle, selon l’UCM Lux, qui demandait depuis longtemps un tel soutien aux prêts de proximité.

L’UCM Lux salue l’approbation par le Parlement wallon du décret qui met en place le prêt « coup de pouce », un incitant fiscal pour les prêts privés aux PME. C’est une revendication de longue date, rencontrée par le ministre Jean-Claude Marcourt, auteur du décret.

Le dispositif s’adresse aux particuliers qui prêtent à un ou plusieurs starters (entreprise âgée de cinq ans maximum). Ils bénéficieront d’une réduction d’impôt équivalente à 4 % du montant du prêt pendant les quatre premières années et à 2,5 % pendant les quatre années suivantes. La durée du prêt est de huit ans maximum avec un plafond de 100.000 € par emprunteur et de 50.000 € par prêteur. La mesure est en phase-pilote et sera évaluée fin 2017.

L’accès au financement est une source de préoccupation récurrente pour les PME, en particulier en phase de démarrage. L’enquête menée récemment par l’UCM montre en effet que presque la moitié (47,2 %) des « jeunes » entreprises ont du mal à se financer. C’est davantage que les entreprises matures (32,1 %).

Une manière de leur faciliter la tâche est de diversifier les sources de financement. En effet, les banques exigent que l’entrepreneur ou son entourage apporte de plus en plus de fonds propres. Les prêts privés et les autres formes de financement alternatif prennent donc une importance croissante. Le dispositif wallon du prêt coup de pouce, qui s’inspire d’initiatives similaires existant en Flandre avec le « winwinlening » et aux Pays-Bas avec le prêt « Tante Agathe », va y contribuer.

L’UCM Lux a déjà organisé, avec la collaboration des ministres Jean-Claude Marcourt et Willy Borsus, une séance d’information sur les mesures wallonnes et fédérales visant à promouvoir les nouvelles formes de financement le 21 mars à Marche-en-Famenne. L’objectif étant de faire connaître ces mesures à un maximum d’entrepreneurs et de candidats entrepreneurs, afin de développer le financement alternatif des entreprises et de répondre à leurs besoins de crédit.

CONTACT  dossier :          Jonathan Lesceux   0472 18 65 15

Pension 1

Pensions minimales : une correction plus que nécessaire!

Après avoir annoncé une série de réformes en matière de pensions pour une meilleure prise en compte des périodes travaillées, le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine, précise ses intentions. Pour l’UCM, la volonté du ministre d’instaurer une pension minimale pour tous après 20 ans de travail est une correction plus que nécessaire, tant sur le plan social que sur le plan de la valorisation du travail effectif.

Actuellement, il faut 30 années de carrière dans les régimes indépendants et salariés pour bénéficier d’une pension minimum. Mais les 30 années peuvent être constituées indifféremment par des périodes travaillées et par des périodes assimilées (chômage, invalidité,…).

Pour les indépendants, sur une carrière inférieure à 30 ans, une même période de travail, par exemple de 25 ans, n’est pas valorisée de la même manière selon que l’indépendant a pu ou pas bénéficier d’une période d’incapacité ou de chômage, ou pas (voir tableau exemplatif ci-dessous).

Comparaison du traitement selon la structure de la carrière. Montants exemplatifs pour une carrière ‘bas revenus’, avec en gras la pension attribuée :

Années travaillées Années assimilées Conditions actuelles  (Minimum si 30 années) Nouvelles conditions (Minimum si 20 années travaillées)
Pension Minimum* Pension Minimum*
25 ans / 250 euros Pas applicable 250 euros 636 euros
25 ans 5 ans 300 euros 763 euros 300 euros 763 euros

(*)    Montant calculé au prorata de la carrière sur le base du montant de la pension minimale de 1.145 € actuellement d’application dans le régime salarié, et applicable à partir d’août 2016 dans le régime des indépendants

Cette mesure va donc rencontrer les préoccupations d’un nombre important d’indépendants et surtout d’indépendantes.  On sait par exemple que huit indépendantes sur dix ont une carrière incomplète.

Deux situations classiquement rencontrées : d’une part celle des « femmes rentrantes », femmes au foyer qui se (re-)lancent tardivement comme salariée ou comme indépendante. D’autre part celle des conjoints-aidants, majoritairement des femmes, qui n’ont pu cotiser au statut social que depuis 2003.  Certain(e)s indépendant(e)s qui se sont vu accorder des dispenses de cotisations peuvent aussi voir leur carrière amputée alors que les années ont été prestées.

C’est donc certainement une mesure équitable et un coup de pouce supplémentaire à l’emploi.

 

**************

 

Contact presse UCM : Corinne Bodart                                            0477 42 78 56

Responsable dossier : Renaud Francart                                          0476 51 26 63